Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Marie De Montmartre

Une nouvelle ressource miracle est depuis le début disponible sous nos yeux , je veux parler de la ressource humaine qui est à la fois épuisable (individuellement) et renouvelable (par le collectif).

Ce qui compte au moment où l’on envisage les choses , c’est ce qui  pousse à agir c’est l’intention contenue dans l’action,  d’où vient cette intention…. Nous « appartient elle ? « 
Le mot appartenir fait partie lui aussi des déchets du monde en train de s’écrouler, rien ni personne  n’appartient à quiconque .. ce sont des chemins qu’un système économique pour se pérenniser fait prendre à ses impétrants , si ceux ci y trouvent leur compte ils obtempèrent.. C’est dans le « trouver son compte »  que réside toute la complexité de l’espèce humaine ..
Peut on accepter qu’un homme  seul  trouve son compte en ôtant le pain de la bouche de ses voisins ?
L’humain par définition est créateur de sa condition , et peut s’adapter à tout puisqu’il  a le pouvoir extraordinaire de fabriquer le réel !  Il en découle qu’on peut aussi éduquer l’humain à tout et n’importe quoi , à prendre plaisir à se faire du mal, par exemple  en  bouffant plus qu’il n’en sent l’utilité, à respirer du gaz carbonique et se martyriser le corps avec le sourire pour que le système perçoive ses bénéfices …

ECER : QUI SOMMES NOUS AU JUSTE.... facteurs d’innovation/ provocateurs d’utopie…?

à vous de voir....

Nous aimerions offrir en ces temps troublés ,  pas seulement une pause salutaire dans les trépidations de la vie industrieuse mais aussi des clefs pour agir à la reconstruction du Monde en même temps qu’à soi-même dans la mesure où nous intégrons l’idée que les deux se font en interaction.
Cette idée nous permet d’insister sur le fait que l’action individuelle représente plus que ce qu’elle a l’apparence d’être, ça n’est pas qu’une goutte d’eau c’est un déclencheur , comme l’étincelle qui de proche en plus est capable d’embraser toute une forêt ..

Ecologie Corporelle et relationnelle est une nouvelle technique expérimentale ludique issue du Yoga, du tai Chi, et de la Vie Quotidienne tout simplement, entre Eutonie (le bon tonus) et ergonomie , c’est une technique de  conscientisation destinée à élargir les perceptions pour  faire sentir  profondément par chacun (seule façon de faire comprendre durablement ) le lien qui l’unit à son environnement et aux autres .
L’idée du lien  figure déjà en bonne place dans presque  tous les discours…mais il s’agit de passer de la virtualité de l’IDEE à la matérialité de l’ACTION  car  le réchauffement climatique et  la pollution ne sont plus des idées depuis déjà …. « belle lurette » !
La survie de l’espèce humaine   est  liée à l’espèce humaine !

Notre intervention s’inscrit dans l’urgence du retour à l’humain que nous traduisons par :  rendre à l’humain sa responsabilité individuelle dans la création de lui-même et du monde , pour cela il est nécessaire avant tout de reconnecter l’individu à son corps, seul outil de connaissance du monde intérieur extérieur qu’il ait jamais eu à sa disposition!
c’est bien à un élargissement du champ de conscience que l’Ecologie Corporelle veut travailler…

La construction de soi-même est liée de  manière systémique à la construction du monde, c’est ainsi que si l’individu abandonne son corps il y aura laisser aller et appauvrissement général de l’Etre au profit  de l’Avoir.  

l’étendue des dégâts que notre  civilisation  marchande hyper libérale cause à notre Etre/corps est incommensurable :
-externalisation de nos fonctions :  le collectif est obligé de décider à la place de chacun ce qu’il peut boire et comment , ce qu’il peut ressentir, avec qui et où ?
-trafic d'organes, de prothèses = réification en tout genre ,  exemple:  dans le football on touche   le fond avec l’achat de joueurs et la spéculation réalisée sur l’effet de leurs coups de pied ; ces joueurs ont , pour du fric et de la gloire (mais quelle utilité sociale cette gloire a t’elle réellement) , totalement abdiqué déserté leur corps qu’ils considèrent comme un objet exploitable à merci. A 40 ans ils sont perdus pour eux et la société, ils n’existent plus puisque ils n’ont plus de valeur sur un marché et en plus ils  récupèrent des corps tordus déformés et souffrants . ..

En ce qui concerne le terme  RELATIONNEL de notre Ecologie toujours corporelle:
nous concevons des modules de "formation /recherche" sur mesure s'adressant plus particulièrement  aux animateurs de débat discussion colloque conférence...


Pléthore de débats « publics » se tiennent en ce moment dans les lieux et sur les sujets les plus variés. Mais sont ils organisés menés dans l'idée d'aller chercher la richesse de chacun??

Le contexte de crise commence à faire exploser à la figure de tous la nécessité de   ravaler  la vision que nous avons des conditions de communication  et  de la  place que l'on fait on à l'Autre...
le public n’est pas une masse indifférenciée grondante grouillante, il est la résultante d’individus tous dotés d’une richesse: celle des expériences  que leur incarnation dans le même espace temps leur confère et c'est sur cette richesse qu’il va nous falloir compter dorénavant !! il s'agit de créer/ réorganiser des moyens de "récupérer" cette  parole/richesse que certaines forme de débat nient d'entrée  (comme le débat spectacle avec intervenants sur scène et public dans le trou noir.. )

 

à méditer.... voulez vous nous y aider?