Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • processus d'émerveillement

    Mais bon sang mais c'est bien sûr!

    Une cellule nerveuse est constituée d'un corps étoilé et d'une grande queue au bout de laquelle les dendrites se ramifient en petits filaments qui vont se connecter avec les filaments des cellules voisines, le lieu de connexion proprement dite est appelée synapse.      Le  nombre de connexions « possible »  est  infini.... !

    Dire qu'une cellule nerveuse produit la pensée peut être exact, mais il est surtout exact, depuis peu, de dire  que la pensée crée des cellules nerveuses, (ou plus précisément des filaments de dendrite ! )     En effet les dendrites se multiplient tout au long de la vie au fur et à mesure que l'on utilise sa pensée et que l'on fait des liens entre les « choses »,  entre les gens.

    C'est donc la pratique de  la pensée et l'habitude d'être mentalement actif  qui crée  renforce augmente développe les moyens de  penser toujours plus fort plus vite plus loin .... (et  d'avoir une chance de visiter les zones  inconnues, celles qui se situent au delà ou en deçà des évidences.)   Plus les "choses" et les gens qu'on croise dans la vie sont Divers, Autres et Différents, plus on est amenés  à étoffer nos dendrites sur le champ synaptique, qui s'enrichit alors de nouvelles possibilités de compréhension. Bref, plus on connait de gens, plus on est intelligent ! (il serait temps de reconsidérer la richesse nous dit Patrick Viveret Richesse_rapportViveret.pdf )

    Ce processus extraordinaire est la découverte décisive des ces dernières années, décisive car elle va servir de clefs pour traverser la couche de préjugés, de connerie et d'erreurs  dans lesquelles nous étions en train de nous asphyxier !  Quand on y réfléchit un peu plus intensément on tombe rapidement sur une autre  nouvelle évidence:  nous serions donc équipés d'un processus créateur d'adaptation qui fait de nous des créateurs et des acteurs de notre propre adaptation!

    ben oui, si on a le processus c'est pas pour faire joli  mais pour s'en servir !

    Programmer des nombres et des quantités DEFINIES à l'avance.... c'est absurde quand on peut programmer la possibilité de fabriquer le nombre en fonction des besoins rencontrés dans l'exercice de la fonction VIE...

    Programmés pour nous finir nous mêmes : voilà ce que nous sommes, et voilà pourquoi  nous naissons complètement infinis.

    Les médecins de la maternité, nos parents, grands parents amis et ennemis , et  le groupe dans lequel ils vivent  sont chargés de nous finir...Bon jusque là ils ont fait ce qu'ils ont pu avec les moyens du bord, mais ne sachant encore que peu de choses (sur eux mêmes surtout) ils ont pu peu.... Ils ne pouvaient nous aider à construire que ce qu'ils pouvaient imaginer possible... déjà existant... ou surtout autorisé!

    C'est ainsi que nous sommes dans une merde gigantesque (mais pas infinie!) faute d'avoir su activer les processus fondamentaux que nous ressentions avoir mais que  nous ne pouvions nommer    donc encore moins utiliser  à cause de préjugés divers....

    Autrement dit ça fait des milliers d'années qu'on dégoise pis que pendre sur les fonctions « bassement » matérielles qui sous tendent la pensée, qu'on crache avec un rictus de mépris sur le corps et ses a côté en  croyant avoir l'air plus intelligent et voilà que des chercheurs en série découvrent que c'est pile le contraire, aujourd'hui être intelligent c'est discerner les processus qui lient les « choses » ensemble, corps esprit environnement, et qui  réintégrent la chair, le sang et les dendrites dans  l'exercice de l'EXISTENCE sur terre !

     

  • tout réviser

    Le corps, le nôtre et celui des Autres,  constitue le premier environnement, et modélise tous nos rapports au Monde : une écologie du corps, de l'action et des relations pris au sens de gestion équilibrée des ressources énergétiques personnelles nous semble donc indispensable en ces temps de révolution générale !!

    l'attitude écologique est la seule attitude viable aujourd'hui qui prend  en compte non plus des résultats, des objets, mais l'enchevêtrement complexe  des rapports qui conduisent à ces résultats.

    Emietté dans l'AVOIR , le Corps perd sens , il perd ce que les sens lui apportent dans l'ici et maintenant , et l'humain perd son essence unique , son ETRE  dans ce (g)lissement mouvementé.

    Cependant  je suis toujours du même côté de mon corps:   Ce qui rend nécessaire l'échange avec l'Autre .